Commencer à méditer

Commencer à méditer – Thich Nhat Hanh

Quelques mots sur l’auteur

Thich Nhat Hanh est maître bouddhiste vietnamien. Il est le premier à avoir associé le terme méditation avec pleine conscience est Thich Nhat Hanh. Il est un des promoteurs du bouddhisme en Occident les plus connus. Thich Nhât Hanh vit actuellement dans le sud-ouest de la France au sein d’une communauté bouddhique, le “Village des Pruniers“, qu’il a créé en 1982. Le maître y enseigne l’art de vivre en Pleine Conscience au quotidien. Le Village rassemble aujourd’hui plus de 150 moines et moniales de toutes nationalités et accueille chaque année près de 4000 retraitants. Il nous offre une nouvelle leçon de sagesse au quotidien qui s’adresse à tous, quelle que soit son origine ou sa foi.

 

Commencer à méditer Thich Nhat Hanh

 

Phrase résumée du livre Commencer à méditer de Thich Nhat Hanh 

Dans nos vies agitées, posséder un espace de calme et de paix semble un luxe, alors que c’est un besoin. Dans ce guide clair et concis, Thich Nhat Hanh rassemble l’essentiel de qu’il faut savoir pour créer un tel espace et pratiquer chez soi la méditation. Il revient aussi sur la respiration, la position à adopter, ou encore le sommeil et la nourriture. Décider de faire place à la contemplation et à la méditation à l’intérieur de notre propre maison peut changer la vie, et laisser rentrer durablement la paix et la joie.

Pourquoi j’ai lu le livre “Commencer à méditer” ?

Quand j’ai voulu commencer à méditer, j’étais complètement perdue et je ne savais pas par où commencer. J’avais effectué plusieurs heures de recherches sur internet. Je n’avais pas l’impression que toutes ces recherches allaient m’aider dans ma pratique. Alors j’ai cherché une solution qui serait plus plausible avec mon but : commencer à méditer ! Donc je me suis décidée à investir dans des livres en rapport avec la méditation. Cela me semblait une bonne idée, c’est toujours plus simple de lire un livre que de faire des heures de recherches infructueuses sur internet.

C’est comme cela que je me suis retrouvé avec un exemplaire de Commencer à méditer de Thich Nhat Hanh à la main. Je suis rentrée chez moi et je l’ai lu en moins d’une heure. C’est un livre pratique, très facile d’accès et très inspirant. L’auteur nous livre ses précieux conseils pour pratiquer chez soi.

 

 

“Commencer à méditer” de Thich Nhat Hanh, 2014, 104 pages

Thich Nhat Hanh nous explique comment commencer à méditer en 10 petits chapitres.

  • S’arrêter

Le secret pour créer un lieu de méditation chez soi est de créer un espace où l’activité s’arrête.

De nos jours, nous sommes en activité toute la journée et nous continuons à l’être une fois rentrés à la maison. Dans ce chapitre, l’auteur nous invite à prendre le temps de simplement s’arrêter et profiter du moment présent. Si l’on prend soin du moment présent, notre futur en bénéficiera. L’arrêt est la première étape de la méditation.

  • Respirer

Si vous vous arrêtez et vous concentrez sur votre respiration ne serait-ce que pour quelques souffles ou pendant une à deux minutes, cela vous sera très salutaire.

Respirer en pleine conscience permet de faire en sorte que le corps et l’esprit soit unit. Il faut apprendre à prendre le temps de respirer, prendre le temps de sentir son souffle et de prendre conscience de celui-ci. Se concentrer sur notre respiration nous permet d’offrir à notre corps et à notre esprit un véritable repos.

  • S’asseoir

Asseyez-vous pour le simple plaisir d’être assis : il n’y a aucun but à atteindre. Chaque moment de méditation assise vous ramène à la vie.

Il est important de créer chez soi un espace où l’on peut s’asseoir et respirer, un lieu d’assise. Trouver une position stable, digne et également une position confortable. Nous asseoir nous permet d’obliger notre corps à s’arrêter. Cela est très satisfaisant d’être assis et d’être en paix.

  • Une pièce de respiration

Si vous possédez une pièce de respiration, vous possédez un sanctuaire, un lieu où revenir à vous-même pour retrouver la paix.

Notre pièce des respiration est un lieu sacré que chacun doit respecter. Lorsque nous éprouvons des difficultés au quotidien, que l’on soit stressé ou énervé, on peut aller dans notre pièce de respiration afin de prendre un moment pour nous. Et ce dans le but de retrouver notre paix intérieure.

  • Inviter la cloche

Le son de la cloche nous rappelle que nous devons nous concentrer sur notre respiration et revenir à nous-même.

Inviter la cloche (c’est-à-dire la faire tinter), c’est signe que nous devons nous concentrer sur notre respiration. On peut inviter la cloche lorsque l’on débute une séance de méditation et l’inviter à nouveau afin de clore notre séance. En écoutant la cloche et en respirant, nous prenons conscience d’être vivant.

  • Le gâteau dans le réfrigérateur

Vous pouvez pratiquer l’exercice du gâteau dans le réfrigérateur pour restaurer l’harmonie.

C’est un exercice à pratiquer lorsque vous rencontrez des tensions (les enfants qui pleurent ou les adultes qui se disputent). Le but est de donner un moyen à chacun d’interrompre la dispute et de trouver un espace de respiration.

  • Créer un autel

Un autel domestique constitue un témoignage de respect à nos ancêtres et au monde qui nous entoure. Ce geste nous rappelle que tous les objets de notre amour sont aussi en nous.

Créer un autel dans notre pièce de respiration, y mettre les photos de ceux qu’on aime ou de ceux auxquels on croit, y placer une cloche ou un bruleur d’encens, décorer avec des cailloux ou des fleurs. Tout ce qui compte pour vous peut trouver une place sur votre autel. C’est une manière de rend hommage au monde qui est autour de nous, à nos ancêtres et à la nature.

  • La méditation de la bonté aimante

Aimer, c’est d’abord nous accepter tels que nous sommes.

L’acceptation de nous-même devient plus facile lorsque l’on pratique la bonté aimante (=metta) ou méditation. Lorsque l’on médite, on doit reconnaître notre état intérieur afin d’apporter l’harmonie et la réconciliation à notre être profond.

  • Cuisiner et manger

Pouvoir s’asseoir pour savourer un merveilleux repas est une chance précieuse qui n’est pas donnée à tout le monde.

Manger en pleine conscience fait partie intégrante de la méditation. Et là manger englobe la préparation du repas jusqu’à la vaisselle. La cuisine devrait être un lieu de méditation. Et on devrait pouvoir manger ensemble en souriant.

  • Dormir

La relaxation profonde vous nourrit et vous permet de prendre du repos.

Trop de pensées nous obsèdent lorsque l’on vient se coucher. Alors que notre lit devrait être un lieu véritable de repos. Malheureusement, beaucoup de nos pensées sont inutiles et il est vraiment difficile d’arrêter le fil de ces pensées. Celles-ci peuvent nous empêcher de dormir. Dans ce cas, nous pouvons pratiquer la relaxation profonde. Il suffit de s’allonger et de suivre le rythme de notre respiration. Généralement, cela nous permet de nous endormir sereinement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  7,5 conseils pour aménager son coin méditation à la maison

 

 

 

Alors cela vous donne envie de commencer la méditation ?

Moi, j’ai commencé à méditer directement après avoir lu ce livre. Je me suis simplement assise et je me suis concentrée sur ma respiration. Cela n’a pas duré longtemps mais c’est comme cela que j’ai mis mon pied dans l’étrier. Il suffit d’un rien parfois !

 

 

Lire plus de commentaires sur “Commencer à Méditer” sur Amazon.

Acheter “Commencer à Méditer” sur Amazon

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.