Comment utiliser les huiles essentielles pour décupler ma pleine conscience ?

 

 

 

Pour continuer la série “Décuplez votre pleine conscience”, j’ai invité Loïc Plisson du blog Se Soigner Autrement à écrire un article sur les méthodes d’utilisation des huiles essentielles. On connaît tous les huiles essentielles mais on se sait pas toujours comment les utiliser… Loïc nous explique de façon claire et précise les différentes méthodes qui existent pour utiliser les huiles essentielles. Maintenant, vous pourrez méditer en étant accompagné de délicates odeurs d’huiles essentielles et ainsi profiter de leurs bienfaits.

 

comment-utiliser-huiles-essentielles-méditation

Comment utiliser les huiles essentielles pour mes séances de méditation ?

 

Méditation et huiles essentielles sont souvent associées. Nous pouvons lire ici ou là combien les agréables odeurs des huiles essentielles nous permettent d’entrer en méditation. Il y aurait à écrire sur les huiles essentielles qui sentent bon et sur leur capacité à nous faire entrer en méditation… Ce sera peut-être l’occasion d’être invité à nouveau par Florine (si vous le voulez bien !).

En règle générale, je ne retrouve que très rarement d’explications pour savoir comment les utiliser. Alors prenons le temps de voir ce qu’il en est car ce n’est pas si simple.

Il existe deux façons d’utiliser les huiles essentielles si l’on veut profiter de leur parfum, voyons cela…

Des huiles essentielles dans l’air

La première est la diffusion aromatique. Nous allons mettre en suspension dans l’air les molécules aromatiques de nos huiles essentielles.

1 – Ambiance olfactive

Nous retrouvons dans le commerce de multiples propositions que ce soit des galets ou des supports en bois. Il en existe de toutes les tailles et de toutes les formes. Il existe également des systèmes plus élaborés où nous déposons quelques gouttes sur un coton et un ventilateur diffuse le parfum.

Ma préférée reste l’inégalable pomme de pin. Sa forme particulière permet de créer une ambiance olfactive efficacement et à moindre coût. Il suffit d’appliquer quelques gouttes sur son sommet et l’huile essentielle va naturellement se répartir sur toute sa surface. Le « fruit » alors parfumé embaumera la pièce. Il faut évidement que la pièce ne soit pas grande. Ce type de diffusion convient bien pour une petite chambre ou une entrée. En effet, il s’agit ici d’une ambiance. Il n’existe donc strictement aucune contre-indication pour les choix des huiles essentielles. Toutes les huiles essentielles peuvent être utilisées.

 

2 – Atmosphère olfactive

Pour créer une atmosphère olfactive, il va falloir commencer à diffuser une plus grande quantité d’huile essentielle et surtout de diffuser les molécules plus lourdes. Celles qui ont tendances à rester bien accrochée à leur support !

Nous pourrons utiliser un nébuliseur. Ce sont des appareils qui créent un nuage de gouttelettes d’eau. Les huiles essentielles étant déposées sur l’eau, elles se retrouvent dans le nuage.

Je vous recommande une diffusion de l’ordre d’une dizaine de minutes pour une vingtaine de mètres carrés. Personnellement, je préfère l’usage de la diffusion intermittente (certains modèles comme celui-ci le propose) qui risquent moins de saturer l’air, d’autant s’il y a du mouvement dans la pièce. Ici les contre-indications de diffusions classiques s’appliquent. La liste pouvant être longue, je vous invite à vous référer à un ouvrage de référence. Ils sont nombreux mais de qualités très variées, si vous débutez dans l’utilisation des huiles essentielles voici de quoi vous guider.

 

3 – Environnement olfactif

Nous sortons ici l’artillerie lourde ! Le diffuseur ultra sonique va permettre de projeter dans l’air de micro gouttelettes d’huile essentielle. Il s’agit d’appareil équipé d’une verrerie souvent élégante, comme ici.

On dépose à l’intérieur un ou deux millilitres de notre préparation (huile essentielle pure ou synergie d’huile essentielle). Le temps de diffusion permet de contrôler la quantité diffusée, maximum 10 minutes pour 20 mètres carrés. Il faudra veiller à ne pas saturer l’air en molécules aromatiques.

Mais attention, notre système olfactif est très bien fait. Lorsqu’une odeur est trop présente, il l’oublie ! Cela ne veut pas dire qu’elle n’est plus là. La totalité de l’huile essentielle est alors diffusée.

Le choix de votre huile essentielle ou de votre synergie devra être pertinent, sinon vous risquez de le regretter ! Toutes les contre-indications courantes s’appliqueront évidement.

 

comment-utiliser-huiles-essentielles-méditation

 

L’Olfaction

Nous allons aborder ici deux pratiques extrêmes puissantes qui font d’ailleurs l’objet d’une discipline à part entière : l’olfactothérapie.

Je vous propose de découvrir 2 méthodes d’olfaction savoureuse et puissante.

 

1 – Olfaction directe

Elle se déroule en 3 temps.

  • Une inspiration profonde par le nez
  • Une légère apnée (1 ou 2 secondes, on ne fait pas un concours)
  • Suivie d’une expiration lente par le nez (en conservant l’odeur à proximité du nez)

Nous aurons soin d’approcher à distance raisonnable le flacon du nez. Veillez à ne pas vous étaler de l’huile essentielle sur le nez, c’est désagréable d’autant que les muqueuses nasales supportent mal leur contact. Ça pique !

Il est important de bien faire un cycle entier. Nous captons les odeurs aussi en expirant !

Nous pourrons éventuellement utiliser une mouillette, ces petites bandes de papier que l’on trouve en parfumerie. Je vous conseille 3 à 5 respirations profondes. Cette olfaction pourra être répétée plusieurs fois.

 

2 – Rétro-olfaction

Nous rentrons là dans le Graal de l’olfaction. C’est une méthode très puissante que l’on utilisera une fois ou deux, pas plus, dans une journée. Elle se déroule en 4 temps :

  • Inspiration profonde par la bouche,
  • Maintien de l’air (apnée d’une ou deux secondes)
  • Souffler par le nez
  • Avaler sa salive, ce dernier temps va fixer l’odeur encore plus en nous.

Cette méthode d’olfaction n’est pas adaptée à toutes les utilisations. Ne l’utiliser qu’avec une huile essentielle que vous connaissez bien : dans ces indications et contre-indications mais également pour l’avoir déjà utilisée. Vous garderez longtemps l’odeur en vous !

Maintenant à vous de choisir.

Chacune de ces méthodes peut être utile en méditation. A vous d’essayer et de choisir celle qui vous correspond le mieux en fonction de votre état d’être, de votre temps disponible, etc.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’utiliser des huiles essentielles pendant une méditation. Je vous conseille d’y aller progressivement, vous apprécierez d’autant le voyage !

Prenez soin de vous,

Loïc

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*