5 ERREURS à ne SURTOUT pas commettre quand on commence la MÉDITATION avec ses enfants

Beaucoup de parents souhaitent commencer la méditation avec leurs enfants. Je suis la première à les féliciter de vouloir transmettre à leurs enfants cette pratique. La méditation est vraiment un cadeau pour tous ceux qui la pratiquent. Cependant, j’ai remarqué qu’il y avait 5 erreurs très fréquentes quand on veut débuter la méditation avec nos enfants. J’ai, moi-même, commis toutes ces erreurs. C’est pourquoi, pour vous guider, je vais vous montrer quelles sont les 5 erreurs à ne pas commettre pour débuter la méditation avec enfants.

Erreur n°1 : ne pas leur montrer l’exemple

Une des meilleures manières pour que vos enfants commencent à s’intéresser à la méditation, c’est tout simplement en montrant vous-même l’exemple. En tant que parent, il est primordial de d’abord, développer votre propre pratique méditative puis de montrer le chemin à vos enfants.

Installez-vous dans un endroit où vos enfants peuvent vous voir méditer. Ils vont venir vous voir, vous demander ce que vous faites, se faire remarquer, chercher de l’attention… C’est tout à fait normal et c’est même une très bonne chose. Les enfants voudront vous imiter, faire comme vous, fermer les yeux et respirer. Une fois, qu’ils auront un réel intérêt pour votre pratique, vous pourrez les amener sur le chemin de la méditation.

Ce que je vous conseille de faire :

  • Quand votre enfant vient pendant votre méditation : faites une pause et expliquez-lui que là, c’est le moment que Papa ou Maman prennent pour eux, c’est votre temps de méditation/ de pause/ de calme (appelez-le comme vous voulez).
  • Rappelez-lui qu’il peut avoir son propre «temps de méditation » dans le coin méditation ou il peut s’asseoir avec vous et méditer ensemble. Cela va favoriser la patience, lui apprendre à respecter l’espace des autres et l’encourager à méditer par lui-même
  • méditer devant vos enfants pour leur donner envie de méditer par eux-mêmes.
erreurs-meditation-enfant

Erreur n°2 : en demander trop

Une erreur très fréquente quand on veut débuter la méditation avec nos enfants : en demander trop ! Alors un bon conseil, essayer d’être raisonnable.


L’autre jour, une maman me demande : “comment faire pour que Noah médite plus de 5 minutes ?”.

Ma réponse a été sans appel : pourquoi voulez-vous que votre fils médite plus de 5 minutes ?”. Ah ben oui pourquoi ?! Si votre enfant médite déjà pendant 5 minutes, vous devriez sauter au plafond et vous féliciter d’avoir un petit bouddha à la maison, Madame.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  4 secrets INDISPENSABLES pour méditer avec vos enfants

Au début de ma pratique, vous savez combien de temps je tenais lorsque je méditais ? Même pas 5 minutes ! 5 minutes me paraissaient être au moins aussi longue qu’une éternité… Jamais je n’aurais pensé pouvoir méditer plus de 5 minutes et pourtant avec de l’entraînement, tout est possible. 

Il ne faut pas essayer de faire méditer vos enfants pendant de longues minutes. En tant qu’adulte, ce n’est déjà pas évident alors imaginez en tant qu’enfant ! J’ai commencé ma pratique méditative étant adulte et 5 minutes me paraissaient très très très longues… 

La méditation ne doit pas devenir un corvée pour vos enfants. La méditation doit être associé à un moment de plaisir, à une récompense d’avoir terminer leur journée. Il faut qu’ils aient hâte de se retrouver à ce moment de méditation. 

Ce que vous devez faire : 

  • Proposer à vos enfants de courtes séances de méditation de 2 ou 3 minutes.
  • Exercice à pratiquer au moment du repas ou du coucher : le moment de gratitude (ce qu’ils ont préféré dans leur journée, ce qu’ils sont heureux de faire demain, ce pour quoi ils sont fiers d’eux,…)
erreurs-meditation-enfant

Erreur n°3 : ne pas leur laisser le temps

Comme souvent dans la pratique d’une discipline, le maître mot est PATIENCE. La méditation n’est pas une exception à la règle. Quand on commence à méditer, que l’on soit petit ou grand, il faut être patient. Mettre en place une nouvelle habitude n’est pas évident. Alors soyez patient et persévérez ! Rien n’est impossible quand on s’en donne les moyens.

La méditation doit s’intégrer dans votre vie familiale petit à petit. Au même titre que l’histoire du soir, le temps de méditation doit devenir une habitude. Et pour cela, il faut s’armer de patience, les habitudes prennent plusieurs mois avant s’ancrer dans un quotidien.

Ce que vous devez faire : 

  • établir une routine, proposer un temps de méditation après l’école et avant le repas du soir. 
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Méditation pour enfant : 10 raisons de s'y mettre + conseils pour débuter

Erreur n°4 : les sur-solliciter

Ce n’est pas la peine de demander à vos enfants de méditer chaque jour, s’ils n’ont pas envie. Méditer doit être un bonheur et non un supplice ! Vous devez essayer de trouver le rythme qui convient à vos enfants. 

Les sur-solliciter ne fera que les dégoûter de la méditation et ce n’est pas votre but. Vous devez écouter vos enfants, remarquer à quel moment il serait plus propice de proposer une séance de méditation et garder à l’esprit que la méditation doit être un moment apaisant

Ce que vous devez faire : 

  • Trouver quel rythme convient le mieux à vos enfants.
  • Proposer des activités méditatives plutôt qu’une méditation formelle.
erreurs-meditation-enfant

Erreur n°5 : vouloir qu’ils restent tranquilles

La dernière erreur à ne pas commettre quand on veut débuter la méditation avec nos enfants, c’est vouloir qu’ils restent tranquilles. Franchement, vous connaissez beaucoup d’enfants qui se mettent assis sans gesticuler toutes les 30 secondes ?

Nos enfants passent déjà leur journée assis à leur bureau d’école, concentrés sur leur travail, en restant tranquilles. Et vous voudriez qu’en rentrant chez eux, ils se mettent assis et méditent sans bouger pendant plusieurs minutes ?!

Vous le savez bien, ce n’est pas possible. Mais ce n’est pas grave parce que la méditation ne se pratique pas seulement en restant assis tranquillement sur un coussin. Et c’est ça qui est génial avec la méditation. 

On peut méditer en marchant, en dessinant, en cuisinant et même en jouant. En effet, il y a de nombreuses manières de méditer. C’est donc une super nouvelle pour nos enfants : pas besoin de rester assis sans bouger pour méditer !

Ce que vous pouvez faire : 

  • Proposer une marche méditative (en forêt ou dans un parc), faites-leur remarquer la beauté de la nature, admirer les nuages, regarder le vent qui souffle, observer les cygnes sur l’eau,… 

Vous connaissez maintenant les 5 erreurs à ne pas commettre pour débuter la méditation avec vos enfants. J’espère que cet article vous éclairera encore davantage sur votre pratique méditative familiale. Vous n’avez plus qu’à vous lancer !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.