Podcast – Méthode Ho’oponopono : la méthode miracle pour se réconcilier et pardonner

Durée du podcast 12 min 56 – NOUVEAU : retrouvez moi sur Soundcloud

Pour écouter le podcast cliquez sur Play ou faites un clic droit et cliquez sur “enregistrer” pour le télécharger directement sur votre ordinateur ou smartphone  🙂

Retrouvez ci-dessous le podcast retranscrit avec tous les liens dont je parle

Ça fait des mois que je vois passer partout ce mot aussi étrange que rigolo “Ho’oponopono”. Donc déjà bonjour la galère pour lire ce mot (entre les O, les N et les P, tu ne sais plus où donner de la tête) mais alors pour le dire, je ne vous raconte pas… J’ai dû m’entraîner au moins 20 fois avant de sortir un Ho’oponopono correct. Tous ces articles qui parlait de cette méthode miracle : le Ho’oponopno, avait fini par éveillé ma curiosité. Du coup, je me suis dit que j’allais vous faire un podcast sur le sujet (et qu’en plus ça pourrait être drôle). Je vais tenter de vous expliquer tout ça aussi clairement que possible. Ho’oponopono c’est parti !

Qu’est-ce que c’est Ho’oponopono ?

Ho’oponopono (il faut dire ho-o-pono-pono) parfois traduit en “remettre les choses en ordre”, “rétablir l’équilibre” ou encore “corriger ce qui est erroné” est issu d’une très ancienne tradition Hawaïenne, transmise oralement de génération en génération. Cette tradition spirituelle était utilisée pour aider à rétablir la paix en soi mais également pour rétablir la paix au sein d’une communauté/d’une famille quand des problèmes relationnels ou des enjeux importants survenaient. Cette croyance spirituelle repose sur des techniques d’auto-persuasion et de méditation pour nettoyer sa mémoire des souvenirs toxiques, purifier sa conscience et se reconnecter avec soi-même.

 

Un peu d’histoire…

méthode hooponopono

 

Celle qui modernisa le Ho’oponopono traditionnel pour l’adapter au monde occidental, s’appelle Morrnah Nalamaku Simeona. Elle était une “guérisseuse” reconnue à Hawaï. Elle enseigna à partir des années 1976 sa version modernisée du Ho’oponopono aux Etats-Unis, en Asie et en Europe.

« Le Ho’oponopono est un don plein de profondeur qui permet à chacun de développer une relation de coopération avec la Divinité à l’intérieur de soi et d’apprendre comment demander qu’à chaque instant, nos erreurs en pensées, paroles et actions soient nettoyées. Le procédé vise essentiellement la liberté, la complète libération du passé. »

On ne peut pas parler du Ho’oponopono sans parler du Dr Len et plutôt que d’essayer de résumer maladroitement son travail. J’ai décidé de vous mettre un extrait du livre Zéro Limite écrit par Joe Vitale. (Même Anthony Nevo en parle dans une de ces dernières vidéos : lien ici).

méthode hooponoponoIl y a deux ans, j’ai entendu parler d’un thérapeute d’Hawaï qui a guéri une salle complète  de patients aliénés criminels – sans jamais voir aucun d’eux. Le psychologue étudiait le dossier d’un interné et ensuite regardait en lui-même pour voir comment il avait créé la maladie de cette personne. A mesure qu’il s’améliorait lui-même, le patient s’améliorait.

Quand j’ai entendu cette histoire pour la première fois, j’ai pensé que c’était une légende urbaine. Comment quelqu’un pouvait-il guérir quelqu’un d’autre en se guérissant lui-même ? Comment, même le meilleur maître de l’auto-guérison pouvait-il guérir l’aliéné criminel ?

Ça n’avait pas de sens. Ce n’était pas logique. J’ai donc rejeté cette histoire. Cependant, je l’ai entendue de nouveau un an plus tard. J’ai appris que le thérapeute avait utilisé un procédé de guérison hawaïen appelé Ho’Oponopono.

Je n’en avais jamais entendu parler, pourtant je ne pouvais laisser cela me sortir de l’esprit. Si l’histoire était vraie, je devais en savoir davantage. J’avais toujours cru que « responsabilité totale » signifiait que j’étais responsable de ce que je pensais et de ce que je faisais. Au-delà de ça, je n’y étais pour rien.

Il me semble que la plupart des gens considèrent la responsabilité totale de cette façon-là. Nous sommes responsables de ce que nous faisons, pas de ce que n’importe qui d’autre fait – mais cela est faux. Le thérapeute hawaïen qui a guéri ces personnes malades mentales allait m’enseigner une nouvelle perspective avancée sur la responsabilité totale.

Il s’appelle Dr Ihaleakala Hew Len. Nous avons probablement passé une heure à parler lors de notre premier appel téléphonique. Je lui ai demandé de me raconter toute l’histoire de son travail en tant que thérapeute. Il a expliqué qu’il avait travaillé quatre ans à l’hôpital de l’État d’Hawaii.

Cette salle où ils gardaient les malades mentaux criminels était dangereuse. Des psychologues quittaient chaque mois. Le personnel prenait beaucoup de congés de maladie ou s’en allait, tout simplement. Les gens marchaient dans cette salle en gardant le dos contre le mur, craignant d’être attaqués par les patients. Ce n’était pas un endroit agréable où vivre, travailler ou venir en visite.

Le Dr Len m’a dit qu’il ne voyait jamais ses patients. Il accepta d’avoir un bureau et de voir les dossiers. Pendant qu’il regardait les dossiers, il travaillait sur lui-même. À mesure qu’il travaillait sur lui-même, les patients commençaient à guérir.

Je suis le créateur, je suis responsable mais je ne suis pas coupable ?

Le Ho’oponopono est une notion un peu compliquée à intégrer pour moi… Mais au fur et à mesure de mes recherches, je comprends, qu’en fait, pratiquer Ho’oponopono, c’est tout simplement retrouver la paix intérieure, le calme, la sérénité et l’amour. La méthode Ho’oponopono consiste à accepter ses responsabilités et apprendre à vivre avec ses erreurs. Il ne faut pas oublier que chacun est créateur de sa vie à 100 %. On est créateur à 100% de TOUT ce qui arrive dans nos vies. Tout le monde fait des erreurs mais pour parvenir à cet état de paix intérieure, ça ne sert à rien de vouloir essayer de changer l’autre à tout prix. La réponse est en nous et grâce à cette méthode, on apprend à lâcher prise et à s’aimer.

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  20 minutes d'affirmations positives (CONFIANCE EN SOI) + fiche PDF

Comment s’y prendre ?

Admettons que vous êtes face à un conflit avec une personne. Et vous vous dites, tiens je vais mettre en pratique la méthode Ho’oponopono. Le but c’est de retrouver sa paix intérieure et pour ce faire, il faut méditer sur son moi intérieur. Vous devez prendre conscience de vos réactions face à ce qu’il vient de se passer et ce même si vous n’êtes pas le responsable du conflit. “La paix commence avec moi” disait Morrnah Simeona. Alors, effectivement, ça peut paraître alambiqué comme concept, je vous l’accorde. Pourtant on ne peut pas changer les autres, la seule personne que vous pouvez changer, c’est vous-même. Votre perception des autres changera parce que vous, vous aurez changé.

Désolé. Pardon. Merci. Je t’aime : mantra de purification

On peut pratiquer Ho’oponopono seul dans son salon (comme la méditation !). On s’assoit tranquillement, on se recentre sur soi-même, c’est là qu’entre en piste le mantra de purification. Le but est de répéter ce mantra afin de nettoyer mes mémoires erronées qui se trouvent dans notre inconscient. On doit effacer nos mémoires erronées alors qu’elles sont inconscientes ? Heu… je suis perdue là. Comment ça se passe exactement ?

1.   J’arrête de “raisonner” (ce qui fait que j’arrête temporairement mon mental) et j’accepte à 100 % d’être le créateur. Je comprends que ce sont certaines de mes mémoires qui ont créé cette situation.

2.   Je demande à mon Être supérieur (mon inconscient) de nettoyer ces mémoires erronées et je répète :

« Désolé » d’être le créateur de cette situation à cause d’une mémoire erronée que j’avais et dont je n’avais pas conscience.

– « Pardon » Je demande pardon à tous ceux que cette situation a pu heurter ou causer préjudice.

– « Merci »  à la vie, à cette situation de m’avoir montré cette mémoire erronée inconsciente.

– « Je t’aime » et je demande à mon Être supérieur « S’il y a une mémoire qui a créé cela, s’il te plait efface-la, nettoie-la. »

Notre vie se résume donc à nettoyer, nettoyer, nettoyer !

Quand cette mémoire s’en va, nous sentons la Paix s’installer dans notre cœur. Le vide se fait en nous. Alors l’inspiration peut entrer dans notre vie. Elle nous donne toutes les indications nécessaires pour mener à bien notre vie.

L’essentiel est de comprendre que la paix commence par soi et que cette méthode vise à nous libérer à nous permettre de nous reconnecter à la parte divine qui est en chacun de nous pour vivre dans l’abondance, la réussite et le bonheur.

Partout et tout le temps

On peut pratiquer Ho’oponopono partout et tout le temps :

  • vous vous êtes embrouillé avec votre ami(e)/conjoint(e) ? alors Ho’oponopono
  • en colère contre votre boss ? alors Ho’oponopono
  • vous ragez parce que la voiture devant n’avance pas ? alors Ho’oponopono
  • en retard à un rendez-vous ? alors Ho’oponopono

Interview par Lilou Macé de Maria Elisa et Jean GRACIET – Comment vivre le Ho’oponopono au quotidien

Comme d’habitude laissez en commentaires vos questions ou remarques éventuelles. Likez et partagez pour faire découvrir la méthode Ho’oponopono à vos amis !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 6
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.