La méditation, ce business un peu trop florissant ?

 

On aura compris que la méditation, c’est devenu quelque chose à la mode. C’est la dernière tendance que tout le monde veut s’accaparer. Des célébrités aux sportifs en passant par les parlementaires, ils ont TOUS testé la méditation. C’est LE nouvel atout zen à mettre dans sa vie. Les grands papes de la méditation tels que Matthieu Ricard ou Christophe André pondent des livres prônant la méditation aussi vite qu’ils changent de chemise (ok Matthieu Ricard ne met pas de chemises…). Sans parler de ces deux auteurs hyper-connus, le nombre de livres sur la méditation a fait un bond exponentiel en 10 ans. Mais ce n’est pas tout ! La génération 2.0 est bel et bien en marche. Du coup, on voit fleurir tout un panel d’applications de méditation sur smartphone. Pour preuve, j’en ai recensé pas loin d’une vingtaine sur Android. Alors, la méditation ne serait-elle pas devenue un business un peu trop florissant ?

 

la meditation de business un peu trop florissant

 

 

Je veux voir la vie en mieux !

L’engouement pour la méditation prend peu à peu le pas sur la psychanalyse et autres psychothérapies en tout genre, faisant passer ces dernières pour démodées et obsolètes. Est-ce que la méditation est la solution à tous nos maux ? Est-ce que la méditation est une solution miracle à tous nos problèmes ? Non, bien-sûr que non, ce n’est pas le cas. Mais tout comme la psychanalyse, la méditation peut nous aider à y voir plus clair dans notre vie et dans notre tête. Vous savez ce que c’est la solution miracle ? C’est que si on veut voir la vie en mieux, il faut avant tout s’occuper de traiter notre mal-être intérieur. Comment doit-on s’y prendre ? L’idée c’est de travailler sur soi, de prendre du temps pour soi et de profiter de l’instant présent. Et bingo ! La méditation permet de faire tout cela.

 

 

Je suis un homme pressé

Comme le dit Christophe André, nous, les humains modernes, sommes affectés par “l’accélérite”, cette impression que nous avons de toujours manquer de temps. Ce qui fait qu’on manque de temps pour tout : lire, voyager, rencontrer des gens et même pour manger ! En fait,notre plus gros problème, c’est qu’avec cette impression de manquer de temps, on veut toujours aller plus vite pour faire les choses. Donc on accélère comme si avait le pied collé à l’accélérateur. Mais en fait on accélère juste pour essayer de ne pas manquer de temps pour vivre. Au bout du compte, on court après le temps toute la sainte journée et la nuit, au lieu de dormir, on planifie notre journée du lendemain. En réalité, le monde ne tourne plus rond, je vous le dis.

 

la méditation un business un peu trop florissant

 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 50 nuances de ... la méditation - Partie 1

Au secours, le 21ème siècle…

Et si tout simplement, la méditation était devenue nécessaire à notre survie ? Il y a 50 ans, on ne pensait pas à tout ça. D’ailleurs, on vivait  plutôt bien, sans trop se poser de questions sur notre bien-être physique et mental. Sauf qu’on a évolué dans une société qui exige toujours plus de nous…

“On doit travailler plus pour s’acheter le dernier Iphone à la mode, on doit faire plus de sport pour être aussi bien gaulé(e) que les Insta-fit, on doit faire plus d’heures supp pour avoir une plus belle voiture que le voisin, on doit manger plus végé pour préserver la planète,….”

Nous sommes pressés comme des citrons entre notre patron qui nous noie sous une pile de dossiers “URGENTS” et notre famille qui demande toujours plus d’attention. Or, il y a 50 ans, le monde ne tournait pas aussi mal. Par exemple, il y a 50 ans, on ne savait pas ce qu’était le burn-out. On n’avait même jamais entendu parler de ce phénomène “d’épuisement professionnel”.  Savez-vous qu’actuellement, en France, le burn-out touche 36% de la population active ? Il n’y aurait pas un léger problème, docteur ?

Business or not business ?

Du coup, c’est la colle : doit-on vraiment souffrir pour être bien…?  Dit comme ça, ça paraît tout à fait ridicule, n’est-ce pas ? En effet, les gens veulent se sentir mieux dans leurs baskets (et moi la première !). Entre développement personnel, yoga et jus détox, on ne sait plus quoi nous vendre pour qu’on se sente mieux. Et la méditation n’est pas en reste évidemment… Mais j’ai envie de dire quel est le problème si les gens qui ont envie (besoin ?) de se sentir mieux s’achètent un livre de méditation ? Quel est le problème si la méditation est un business florissant ? Si Christophe André n’écrivait pas autant de livres sur la méditation, il y a plein de gens qui n’auraient jamais avancé dans leurs vies. Ce qui est fort dommage, parce que je suis sûre que ces personnes sont bien plus heureuses aujourd’hui. D’ailleurs, je pense que la méditation a clairement changé leurs vies, à eux, comme à des milliers d’autres personnes sur cette Terre.  Pour rappel, le célèbre livre de Christophe André,  Méditer, jour après jour a conquis plus de 500.000 lecteurs… (c’est juste É-NOR-ME).

La méditation, c’est pas gratuit ?

Vous savez quoi ? Oui, la méditation c’est gratuit ! Vous pouvez essayer de méditer seul(e) sans dépenser 1 centime. Allez sur Youtube et lancez une méditation. Et hop, vous êtes en train de méditer. Mais (parce qu’il y a toujours un mais, sinon c’est pas drôle) vous allez vite vous rendre compte qu’il vous manque un petit quelque chose… Vous allez vous poser 1 million de questions du type : est-ce que je suis bien en train de méditer là ? suis-je bien installé(e) ? combien de temps je dois rester plante(é) au milieu de mon salon ? pourquoi je me pose pleins de questions ? Bref, vous serez perdu(e).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  [VIDÉO] - 3 astuces pour méditer en toute sérénité

La méditation est un entrainement mental

Comme toutes pratiques sportives ou spirituelles, la méditation, c’est un entraînement. Et comme toutes pratiques, la méditation nécessite un minimum d’investissement. Pourquoi ? Tout simplement, parce que méditer, ce n’est pas quelque chose d’inné. Il faut apprendre et pour apprendre, ben on s’équipe. Attention je ne vous parle pas de dépenser des milliers d’euros. Simplement investir dans un livre qui vous explique le B.A.-BA de la méditation, ça me paraît essentiel et plus que nécessaire. Moi aussi quand j’ai commencé la méditation de façon sérieuse et régulière, j’ai investi. Vous pouvez également investir dans une application, il y en a qui sont parfaites pour les débutants : Pause, Namatata ou 7mind. Vous vous doutez bien que si ces applications sont payantes, c’est parce que les penser et les mettre en place ce n’est pas gratuit.

Aller mieux à tout prix

Donc les gens veulent aller mieux, c’est certain. Et si pour eux, aller mieux signifie se mettre à la méditation, quel est le souci ? Alors pourquoi ne pas laisser les gens faire ce qu’ils veulent. Pourquoi ne pas laisser la méditation devenir un business florissant. Après tout, tout travail mérite salaire non ? Un business n’est pas florissant s’il n’y a pas de consommateurs. A méditer…

Dites-moi quel est votre avis en commentaire ! Et n’oubliez pas de partager cet article pour savoir ce qu’en pense vos amis.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    8
    Partages
  • 8
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires à propos de “La méditation, ce business un peu trop florissant ?”

  1. Comme tu le dis, si ça aide les gens alors pourquoi pas. Surtout qu’il est facilement possible de se mettre à la méditation pour presque rien 🙂

    Personnellement j’utilisais pendant longtemps l’application Namatata, aujourd’hui je médite sans application le matin et je me sens réellement mieux !

    • Je pense que c’est quand même utile d’avoir un support quand on commence la méditation. Histoire de savoir si on fait bien les choses ou pas et surtout comment doit-on faire exactement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*