Dans mon futur à moi, la méditation c’est…

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs organisé par Christophe Lorreyte. Il a proposé aux blogueurs qui le souhaitent d’écrire sur un même sujet “quelle place aura la méditation dans le futur ?.  A la suite de cet événement, un livret réunissant tous les articles vous sera offert. Vous pouvez visiter le blog de Christophe  en cliquant ici. Son blog est une source d’inspiration et une mine d’or d’informations pour toutes les personnes qui  souhaitent changer et améliorer leur quotidien. 

 


 

En voilà un sujet intéressant, quelle place occupera la méditation dans le futur ? C’est une question que je me pose assez régulièrement. La méditation a maintenant une place très importante dans ma vie. Aujourd’hui, je dis (en me marrant) à qui veut l’entendre, que ma journée ne peut pas commencer sans un verre d’eau et une méditation. Mais il y a quelques années, elle commençait comment ma journée ? Et bien justement, elle ne commençait pas !

La méditation a changé ma vie

En tant que méditante assidue, j’aimerais que tous les gens autour de moi méditent. Parce que je sais que la méditation leur ferait le plus grand bien, je sais que la méditation les aiderait dans leur quotidien et je sais que la méditation est à la portée de tous.

Du coup, je rabâche (trop ?) souvent aux gens que je croise, ma famille, mes amis, à quel point la méditation a changé ma vie et que eux aussi ils devraient essayer, juste pour voir. Sauf que ça ne marche pas comme ça ! On ne peut pas « forcer » les gens à faire ce dont ils n’ont pas envie. En fait, « forcer » n’est pas le mot adéquat, l’idée ici, est plutôt mon envie profonde et sincère d’aider ces personnes.

L’autre jour encore, je discutais avec une femme, qui me dit : « je suis quelqu’un de très stressée et angoissée, je dors très peu la nuit, du coup j’ai du mal à garder mon calme avec mes enfants. Ils sont grands, vous savez, mais je me fais du souci pour eux. Et je suis tellement fatiguée que la discussion tourne souvent au vinaigre. »

 

Quelle a été ma réaction ?

Immédiatement après avoir écouté cette femme me raconter des pans de sa vie, je me revois moi, il y a quelques années. Moi en mode angoissée, stressée, fatiguée, irritable,…. Je lui explique alors comment je suis passée de ce mode zombie à ce nouveau mode zen attitude, sérénité et bien-être. Ce mode était totalement inconnu à mon bataillon jusqu’au jour où j’ai commencé la méditation. Mais cette femme me dit que « rester assise sans rien faire », ce n’est pas pour elle. Je lui ai alors donné quelques conseils et lui ai simplement dit d’essayer 2 ou 3 minutes. Et notre discussion a continué sur un autre sujet.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Bracelet de pleine conscience : pourquoi et comment en créer un ?

 

Ma mission de vie

Vous allez me dire pourquoi t’efforces-tu de parler de méditation dès que les gens te parlent de leurs problèmes ? Je pense que c’est plus fort que moi, je voudrais que ces gens se sentent mieux et je sais que la méditation peut les aider. Alors, je sors « mon refrain méditation » et je me dis que peut-être j’aurais réussi à changer la vie de quelqu’un. Moi aussi, j’aurais aimé qu’on me parle de méditation bien avant que je m’y mette.

J’espère du fond du cœur que cette femme (et toutes ces autres personnes) essaiera de méditer au moins une fois. J’espère aussi que cette conversation lui a fait prendre conscience que le mode zombie n’était pas une fatalité et que cela pouvait changer en seulement 10 minutes par jour. J’espère également que cette conversation aura fait germer cette petite graine de méditation dans son esprit et qu’un jour, elle se tournera naturellement vers la méditation.

 

futur-meditation-histoire

 

« Ne jugez pas chaque journée par votre récolte, mais par les graines que vous avez plantées. »

Robert Louis Stevenson.

 

Je crois que finalement semer des graines de méditation un peu partout autour de moi, c’est devenu ma mission de vie. Car toutes ces personnes ne croisent pas ma route par hasard. Si toutes ces personnes me parlent de leur mal-être, je ne peux pas rester sans rien faire. Ma manière à moi d’agir, c’est semer une graine de méditation dans leurs esprits et laisser le temps faire son œuvre.

 

Dans mon futur à moi, la méditation c’est…

Voilà la place que la méditation occupera dans mon futur à moi :

  • Dans mon futur à moi, la méditation ferait partie intégrante de la vie à l’école.
  • Dans mon futur à moi, la méditation serait une discipline à part entière, qu’on enseignerait au même titre que le Français ou les Mathématiques.
  • Dans mon futur à moi la méditation serait présente dans les entreprises, les hôpitaux, les maisons de retraite, le milieu carcéral,….
  • Dans mon futur à moi, la méditation serait une réponse. Une réponse au mal-être, au stress, à l’angoisse, à tous ces maux du 21ème siècle.
  • Dans mon futur à moi, la méditation permettrait aux gens d’être davantage connecté à l’instant présent, plutôt qu’au passé ou au futur.
  • Dans mon futur à moi, la méditation aurait réconcilié les gens avec leurs émotions.
  • Dans mon futur à moi, la méditation serait une prescription médicale.
  • Dans mon futur à moi, la méditation aiderait les gens qui souffrent d’endométriose, de fibromyalgie, de spondylarthrite ankylosante, de maladie chronique, …
  • Dans mon futur à moi, la méditation aiderait les enfants à avoir confiance en eux, à dépasser leur timidité, à mieux dormir.
  • Dans mon futur à moi, la méditation serait un outil d’hygiène de vie.
  • Dans mon futur à moi, la méditation rendrait le monde meilleur.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Méditer en s'amusant : 5 activités méditatives à faire avec vos enfants

Et je pourrais continuer encore longtemps ! Parce que dans mon futur à moi, la méditation est partout et pratiquée par tous. On a le droit de rêver non ?

 

On est sur la bonne voie

En ce qui concerne, mes espoirs pour la méditation, je pense qu’on est sur la bonne voie. Il y a de plus en plus de reportages autour de la méditation. Chaque année, il y a un tas d’études scientifiques réalisées qui prouvent les bienfaits de la pratique régulière de la méditation. Les livres sur le thème de la méditation ont le vent en poupe, ce qui montre bien l’engouement des gens pour cette pratique. Il y a même des écoles où la méditation est enseignée !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, la méditation est en marche et gagne du terrain chaque jour. Alors je ne perds pas espoir. La méditation finira par arriver pour de bon dans les écoles et les lieux publics.

 

Certes, cet article va sûrement ressembler à une espèce que propagande en faveur de la méditation (et je crois que c’est réellement le cas…). Mais si vous vous intéressez de plus près à la méditation, vous vous rendrez compte qu’elle fait déjà partie de vos vies.

La base de la méditation, c’est de s’arrêter, respirer et se rendre présent. Qu’on soit à l’arrêt de bus, dans le métro, en train de marcher en forêt ou au bord de la mer. C’est ne pas être sur son smartphone, ce n’est pas vivre sa vie sans y prêter attention, ce n’est pas être en train d’anticiper l’après. La méditation, c’est être pleinement attentif à ce qui m’arrive à ce moment. Ce sont des moments de reconnexion à soi-même, des breaks à faire régulièrement dans la journée. Et ça, tout le monde peut y arriver. Même vous !

 

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis :)
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.